Synthèse des CMS Open Source @smile + zoom sur WordPress


Les CMS présentés dans le dernier livre blanc de Smile présentent des forces et faiblesses qui varient en fonction des domaines fonctionnels, techniques et ergonomiques. Pour prendre l’exemple de Drupal, ses points forts se situent au niveau de la structuration du contenu, de l’interface de gestion, des gabarits, de l’accessibilité, de la syndication de contenu ou des fonctions sociales. A l’inverse, ce CMS pèche dans l’animation de rendu et les fonctions de portail et de personnalisation.

Tous les points forts et faibles des solutions présentées dans ce dossier ont été regroupés dans le tableau de synthèse suivant.

1664744-tableau-de-synthese-des-cms-open-source

CMS : les meilleures solutions Open Source au crible – Lire le dossier complet sur http://www.journaldunet.com/

WordPress : de très bonnes capacités en référencement

WordPress, outil de blog à l’origine, a été créé en 2003. Il a principalement été développé par Matt Mullenweg. La richesse de ses modules (plus de 18 000 référencés) permet à cette offre de se positionner « comme une vraie alternative aux CMS classiques » selon Smile.

diagramme fonctionnel de wordpress.

Cette solution est distribuée sous licence GPL. Elle est développée en PHP sur la base de MySQL. Bien que PHP 5.2.4 et MySQL 5.0.15 soient indiqués dans les pré-requis comme étant suffisants pour faire tourner WordPress, certains modules seront plus exigeants et demanderont au moins PHP 5.3 et si possible MySQL 5.1, précise Smile.

Afin de faciliter la manipulation des contenus, WordPress dispose désormais du module Edit Flow permettant d’installer de nombreuses fonctionnalités pour favoriser le travail collaboratif (calendrier des contenus publiés et à venir, widget sur le tableau de bord pour centraliser l’état des contenus et actions attendues…). Plus de 1 700 thèmes sont par ailleurs proposés pour permettre de personnaliser la charte graphique d’un site web.

Parmi les points forts de l’offre, Smile met en avant son interface de gestion ergonomique facile à prendre en mains, une très bonne capacité de référencement ainsi qu’un grand nombre de plugins disponibles. En revanche, la gestion du cycle de vie des contenus, des rôles et des groupes et les possibilités CXM (Customer Experience Management) s’avèrent limitées.

Les cas d’usage selon Smile

Le grand nombre de plugins développés pour WordPress en font un CMS très polyvalent, capable de répondre correctement à un grand nombre de cas d’usage.

Il sera toutefois moins adapté pour les problématiques de portail intranet et de site marketing que d’autres CMS qui ont choisit de mettre l’accent sur l’un ou l’autre de ces sujets.

En revanche, il saura, ce qui est inhabituel pour les outils de gestion de contenu, s’attaquer à la mise en place d’un réseau social, grâce aux possibilités d’extension des fonctions liées aux profils utilisateurs (par exemple avec le plugin BuddyPress).

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :